Et pourquoi pas une croisière en flottille?

Au revoir Saint Martin, un passage de nuit de 80miles pour les iles vierges britanniques (BVI). On arrive au petit matin, l’ancre tombe sur 5m de fond sur sable dans l’eau turquoise du North Sound de l’île de Virgin Gorda.
On est déjà attendu par les équipages de SVEA et JOLENE, nos amis, partis au paravent, car notre réparation du moteur de l’annexe nous bloquait encore dans le port de Marigot.
Dans la journée on fait le programme pour les jours suivantes et décidons de naviguer ensemble, on profite pour faire des photos et vidéos en navigation. Des conditions de rêve, soleil, vent et eaux quasi plate. Des distances rarement dépassant les 10nm et des bars partout. Malheureusement aussi beaucoup de bateaux de location, qui eux sont souvent pressés, programmes sérés, départ à 8h du matin pour la prochaine bouée payant, génératrices toute la nuit pour la clime dans le bateaux, et prêt à payer n’importe quel prix au bar.
On les laisse filer, restons plus longtemps, baignade, chasse à la noix de coco, apéro sur un de nos bateaux pour le coucher de soleil et repas chez nous.
Notre guide mentionne quelques bar « à ne pas louper » donc on visite le fameux « Willy T » un vieux bateaux mouillé dans une baie très fréquenté. Beaucoup d’Américains viennent avec leurs bateaux à moteur sur-motorisé pour boire ici et sauter ivre de la terrasse en deuxième étage avant de rentrer dans la nuit, en passant pleine puissance aux milieux du mouillage. Après un verre nous décidons de quitter ce lieu et profitent d’un de nos cockpit pour y finir la soirée entre nous.
Passons à Jost Van Dyke, une autre île des BVI, ne pas facilement accessible pour les touristes sans bateaux, donc plus calme plus sauvage, mais apparemment avec un bar, pour les navigateurs « the place to be » après notre guide. On y passe l’après-midi en mode bureau, pour échanger des photos, écrire des blogs ou encore faire des ESTA/Visas pour les États-Unis. Malheureusement le Wifi est tellement lent, que ça me prend 4 heures pour le faire!
Avec la « Happy Hour » le bar se remplit un peu mais l’ambiance laisse à désirer. Seulement les moustique y sont au taquet et nous rendent visite. Alors on quitte une fois de plus les lieux et prennent la fuite au bateau.
Pas de chance avec les bars alors, heureusement il y a beaucoup d’autres choses à voir et faire. La nature avec des plages magnifiques, des courailles et épaves. Des conditions de navigations parfaites. Et tout ça avec nos amis rencontrés.
Après une semaine ensemble, l’équipage de JOLENE nous quitte pour faire route vers les Bahamas, nous restons à deux bateaux avec SVEA pour poursuivre dans les îles vierges en passant aux USVI par la suite.